AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Ven 6 Nov - 21:39


Je suis souverain
de ma citoyenneté


QUI SOMMES NOUS ?

" Le principe de toute Souveraineté
réside essentiellement dans la Nation. "






*************************************************

Les personnages pris seront indiqués en rouge et les personnages libres en vert.

Hélène Garat - Willa Holland

Arthur Garat - Ed Westwick

Elise Garat - Dakota Fanning

Alexandre Bernier - Simon Baker

Amélie Desfonts - Amy Adams

Jules Garat - Paul Wesley

Valère de Breuil - Robert Pattinson

Ambre Maubeuge - Danielle Panabaker

Joaquim Sue - Andrew Garfield

Céleste Degas - Anne Hathaway

Victor Von Dalhem - Robert Downey Jr

Emilie Von Dalhem - Léa Seydoux


Clélie Corbier-Gastins - Troian Bellisario

Etienne Bernheim - Colin Firth

Éloïse Pisdoé d'Héritôt - Michelle Trachtenberg



Dernière édition par Zita de Craon le Mar 29 Mar - 15:52, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Dim 12 Sep - 11:19


Jules GARAT
feat Zac Efron
(c)Cyrine
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
25ans
Mon lieu de naissance
Orléans
Mon statut au cœur de cette république
Fils de sénateur.


HISTOIRE ET CARACTERE
Né à Orléans, je ne suis parisien que depuis une dizaine d'années. D'un naturel franc et parfois insolent, je suis néanmoins très attaché à la justice, et l'histoire de ma famille ne me plaît pas toujours. Mon père et moi nous sommes souvent à ce sujet; en effet, je ne suis pas contre les idées d'une restauration de la monarchie, comme en Angleterre, mais lui ne voyait en ce système qu'une tyrannie faite pour abaisser les peuples.
Mon poste comme secrétaire du procureur de la République m'aide beaucoup à connaître ces facettes politiques.

Assez calme, sauf si l'on me pousse à bout, je préfère donc éviter ces disputes, et étudier ce passé politique, qui m'intéresse fortement.
Détestant l'échec par-dessus tout, je peux me montrer exécrable si un problème apparaît sur mon chemin, sans que je ne parvienne à l'en ôter, et peu ainsi me montrer plus têtu qu'un âne s'il s'agit de trouver une solution.

C'est en accompagnant mon père à l'Assemblée Nationale il y a un an que j'ai découvert l'entrée de ce passage incroyable vers cette autre Histoire. Seul, attendant mon père, j'ai déambulé dans la salle des Pas Perdus et sentant un fin courant d'air derrière une statue d'angle, j'y ai vu ce passage secret. Après une longue marche, j'ai débouché avec stupéfaction dans un tout autre palais et une toute autre Histoire!

Vif d'esprit et studieux, passer cette brèche a été pour moi une nouvelle façon d'apprendre l'Histoire. Passionné par ce monde au-delà du mien, je ne cesse de m'y intéresser, et d'y apprendre le politique en cours.
Cependant, je ne puis encore dévoiler d'où je viens, et piètre comédien, j'ai peur que ma couverture ne soit dévoilée!




Eugénie de BAROEUL
Rencontrée par l'intermédiaire d'Isabelle de Sérouville, je suis aussitôt tombé sous son charme, mais mon caractère un peu timide à ce niveau m'empêche de le lui avouer. De plus, je suis pris dans ce piège temporel, et ne supporterais ainsi lui mentir sur ma réelle identité. Je profite donc des instants passés auprès des deux jeunes femmes pour la connaître un peu plus.
[by Nina Dobrev - Sujette de Philippe XV]
Isabelle de SEROUVILLE
Notre rencontre aurait pu très mal se terminer, si la princesse n'avait été dans ses meilleures humeurs! Responsable de sa chute de cheval, elle ne m'en a heureusement pas tenu rigueur, et passant la fin de journée à parler, nous avons pu ainsi lier un lien de plus en plus fort. Nous nous confions de plus en plus de confidences, après ces quelques mois, mais pris dans cet engrenage, je ne sais comment lui avouer mon identité.
[by Ashley Greene - Elite Royale]
Ambre MAUBEUGE
Amie de ma petite soeur Elise, elle est pourtant très mâture pour son âge, et ne cesse de me lancer quelques coups d'oeil, des gestes parfois très équivoques. Ce petit jeu pourrait être lassant si je ne sentais pas en cette jeune fille quelques affaires intrigantes. Je pourrais me prendre à son jeu dans le seul but de vérifier si Elise ne côtoie pas quelqu'un de malfaisant.
[by Danielle Panabaker - Citoyenne de la République]

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:26


Hélène GARAT
feat Willa Holland
(c)Fya
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
23ans
Mon lieu de naissance
Orléans
Mon statut dans cette mine d'or
Fille de sénateur


HISTOIRE ET CARACTERE
Capricieuse et volontaire, je suis toujours aux premières loges, à observer, fouiner, et retenir tous les détails qui pourraient me servir. Je suis, sous cet air innocent et angélique, un véritable petit diable!

Pourtant proche en âge avec Jules, notre relation est cependant très tendue, car je ne partage pas du tout sa vision des choses, et suis en effet beaucoup plus proche de mon père.

Jeune fille éclairée et cultivée, je vois notre installation à Paris comme un signe du destin: je suis certaine d'être promise à un grand avenir, et mon ambition, très forte, ne pourra trouver aucun obstacle!
Décidée, ferme et extravertie, je cache néanmoins quelques faiblesses, comme cette indifférence qu'a ma mère pour moi. Peut-être suis-je trop insolente à son goût?

Très liée à mon frère Arthur, nous nous liguons très souvent l'un et l'autre pour quelques plans à mettre en place. Nous sommes l'un et l'autre notre mutuel confident.




Valentine VUARIER
Je nourris une amertume profonde envers Valentine depuis très longtemps, trop même pour que je puisse m’en rappeler.
Mon esprit manipulateur tente bien souvent de faire plier la jeune fille, qui résiste trop pacifiquement à mon goût.
Je n’hésite pas à déclarer ouvertement cette animosité, jusqu’au jour où j'apprends que ma relation avec Valère de Breuil a été dévoilée à Valentine.
Je tente désormais tout pour éviter que ma rivale ne me compromette.
[by Kaya Scodelario - Cette Histoire est mon Eldorado]
Valère de BREUIL
Le jeune homme a rapidement vu en moi une proie facile à manipuler, et n’a pas hésité à me faire entrer dans son camp.
Il voit en moi une main de charme mais terriblement efficace pour ses plans à venir, et aucun scrupule ne le ralentira dans ses espérances.
Il sait que je me méfie de lui, mais est bien trop aveuglé par l’excitation des plans qu’il me dévoile ! Mes relations au sein des personnalités du gouvernements m'ouvrent les yeux sur Valère.
[by Robert Pattinson - Citoyen de la République]
Eugène De MAC MAHON
Si l’origine de cette amitié émanait de l’esprit de Valère, j'ai toutefois pris goût à cette relation amicale, au point de ressentir plus d’affection pour Eugène que je ne le voulais.
Esprit fort et pointu, je me suis vite aperçu du manège d’Ambroisine pour délier les deux frères et sans craindre les menaces de la jeune femme, ai décidé de mettre à bas ses plans et de soutenir Eugène.
Défaire Eugène d’une telle emprise n’est pas chose aisée, mais ma pugnacité contre Ambroisine n’a d’égal que le machiavélisme de cette dernière ! Je ferais tout pour que cette amitié ne faiblisse pas.
[by James McAvoy - Elite républicaine]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:26


Arthur GARAT
feat Ed Westwick
(c) Faith
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
22 ans
Mon lieu de naissance
Orléans
Mon statut au cœur de cette république
Fils anarchiste de sénateur.


HISTOIRE ET CARACTERE
On me croit bien souvent le jumeau d'Hélène, mais un an nous sépare malheureusement. Aussi fin limier et curieux qu'elle, je suis de toutes les histoires louches à raconter, de tous les secrets à dévoiler. Mais je reste avec elle très secret, et n'hésiterais pas à la manipuler s'il le faut!

Elevé par un père sénateur, j'ai sous un masque de timidité emmagasiné de très nombreuses connaissances. C'est à l'adolescence que j'ai laissé éclater ma véritable personnalité: calculateur, certainement manipulateur, aussi pugnace qu'Hélène pour servir mes buts.
Le décès brutal de mon père m'a radicalement fait changer de tempérament. Je deviens un peu plus dur dans des affaires importantes et surtout, mes idées anarchiques prennent le dessus. Rien dans les affaires politiques ne me satisfont; les hésitations gouvernementales m'exaspèrent et la vie de mon père ainsi que mes études m'ont prouvé que la politique ne pouvait tout résoudre.
Anarchique, mais pas amoral et sans désir de maître. Je ne peux reléguer d'un revers de main toute mon éducation.

Mais je ne suis pas si malfaisant! Très droit en règle générale, je sais trouver les limites de la bienséance. Mes études de droit m'ont appris la justice, et avec mes proches, je suis d'une grande franchise. Mon naturel calme et réservé joue pour moi bien souvent!

Mon ambition? Être diplomate au sein de la République. Rien ne m'est plus cher que ces idées là quitte à sombrer parfois dans l'anarchisme, et j'espère un jour pouvoir écarter toute menace d'un retour de la monarchie.

Un soir d'avril 1876, accompagnant Hélène aux Folies Marigny, je lui ai faussé compagnie dans l'espoir de retrouver une jeune femme sur laquelle j'ai jeté mon dévolu. Bien mal m'en a pris ce soir-là, car j'y ai trouvé un étrange passage, mais point de jeune fille!
Me perdant dans les pièces jouxtant les loges privées, j'ai poussé une porte de trop et intrigué par cette lueur au bout de cette pièce, j'ai suivi ce petit couloir, piqué par la curiosité. Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je débouchais dans un sombre placard d'une pension de jeunes filles! Je m'enfuyais de l'institution, avant de découvrir ce monde étrange.




Valère de BREUIL
Nous nous entendons comme larrons en foire, et il n’est pas étonnant de voir deux esprits aussi sombres que les notres se compléter !
L’un est l’esprit, l’autre le bras, et on ne pensera jamais tirer à soi la couverture de nos plans.
Cependant, les décisions de Valère me prennent souvent en défaut, et j'essaye de temporiser la fougue de mon ami, quitte à m’attirer quelques railleries de sa part. Parfois lassé, je songe à faire cavalier seul, malgré notre forte amitié.
[by Robert Pattinson - Citoyen de la République]
Auguste de SÉROUVILLE
Je ne pensais pas croiser le chemin d’Auguste de Sérouville lorsque celui-ci me découvrit tapi dans un buisson lors d’une chasse hebdomadaire. La crainte, puis l’admiration se succédèrent en moi. Si je vois en Auguste une figure paternelle malgré cette froideur, d’autres sentiments vinrent se bousculer en moi, transformant cette attirance pour une noble figure en une toute autre affection.
Encore jeune, malléable, Arthur ne souhaite pas s’y perdre.[by Gerard Butler - Elite Royale]
Katia DOLGOURIKI
Femme exécrable qui représente tout ce que je déteste, par sa seule présence en France. L'autoritarisme, le tsarisme, le pouvoir absolu à un seul. Comment ose t-elle venir se pavaner à l'Elysée, avec ses idées de traité pour notre République ? On l'a dit libérale, j'en doute. Et qu'en bien même, une chose est certaine, je ne la laisserai pas faire ! Je vais faire en sorte que bien au contraire il y ait la guerre entre les deux pays. Que tout échoue et que les Russes ouvrent enfin les yeux comme nous en 1789. [by Marion Cotillard - Élite Républicaine]


Dernière édition par Isabelle de Sérouville le Lun 1 Nov - 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:26


Elise GARAT
feat Dakota Fanning
(c) Mach
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
17 ans
Mon lieu de naissance
Orléans
Mon statut dans cette mine d'or
Fille de sénateur.


HISTOIRE ET CARACTERE
Douce et calme en apparence, comme mes frères et sœurs je sais cacher mon jeu. Innocente, je sais me taire et écouter ce qui se dit, afin de pouvoir analyser les situations intéressantes.
Encore trop jeune pour être acceptée dans une école, mon rêve est cependant d'être tels ces journalistes, faisant surgir la vérité d'outre-tombe, afin de lever des voiles mystérieux. D'une grande justice, je déteste en effet chaque complot ou histoire sordide, et ainsi, me monte régulièrement contre mes deux aînés. Plus proche de Jules, je suis certaine qu'il me cache quelque chose, et essaye de le lui faire dire par tous les moyens!

Petite dernière, je suis la préférée de mes frères et soeurs, qui savent me protéger de la dureté de notre mère envers nous tous.
Pourquoi donc une telle attitude? Le décès récent de notre père l'a rendue plus stricte encore qu'elle ne l'était.Ce que nous ne savons pas, c'est en effet ce passé inconnu.

17ans auparavant, mon père s'est laissé aller dans une aventure sans lendemain à ses yeux, mais le sort s'abattit sur lui: sa maîtresse tomba enceinte, peu de temps après Laurence Garat.
Lorsque cette dernière perdit l'enfant qu'elle portait, lorsque l'amante succomba en couche, mettant au monde une petite fille, l'évidence sauta aux yeux de Camille Garat qui fit adopter l'enfant par sa propre femme.

Demie-soeur, enfant officieusement illégitime, je ne sais rien de tout cela, pas plus que mes frères et soeurs. Mais une lettre laissé peu de temps par Camille Garat avant son décès pourrait se retrouver par inadvertance sous un oeil curieux.




Ambre MAUBEUGE
Cette amie de classe m'a tout de suite plu, et nos caractères se sont vite rejoints. Confidentes parfois, très proches, je sens pourtant depuis quelques mois qu'elle me cache quelque chose. Son passé est parfois flou, et quelques petites erreurs dans ce qu'elle me dit m'ont mis la puce à l'oreille: je suis bien décidée à découvrir ce que peut me cacher Ambre!
[by Danielle Panabaker - Citoyen de la République]
Edmond de CASTRIES
Le beau frère du président est proche de moi et je me sens proche de lui. Ce parrain, grand ami de mon défunt père, je dois bien le dire: je l'aime un peu comme un père, car il m'apporte un soutien inconditionnel depuis le décès de celui-ci. Je m'en veux d'ailleurs de ce sentiment que je lui porte et me pense parfois être une fille indigne devant sa tombe. Comment pourrais je me consoler si rapidement de sa disparation ? Entre culpabilité et réelle affection, je ne comprends cependant pas toujours ses allusions à un futur commun, dans lequel il prendrait soin de moi plus qu'il ne le devrait. [by Mathew McFayden - Elite de la République]
Charles de BAROEUL
Ce jeune homme, je l'ai rencontré par pur hasard dans le Jardin des Plantes. Des années sous séparent, mais outre un physique qui m'attire indéniablement, j'ai trouvé en Charles comme un autre grand frère, différent et à l'écoute. Il est mystérieux, naturel et retient tout ce que je peux lui dire; je n'irais pas jusqu'à dire qu'il m'intrigue, mais il reste en effet parfois sombre à mes yeux.
[by Brant Daugherty - Sujet de Philippe XV]


Dernière édition par Isabelle de Sérouville le Jeu 2 Déc - 19:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:28


Valère de Breuil
feat Robert Pattinson
(c)Cyrine
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
27ans
Mon lieu de naissance
Le Mans
Mon statut dans cette mine d'or
Secrétaire particulier du ministre des Affaires Etrangères


HISTOIRE ET CARACTERE
Esprit redoutable que ce fils de diplomate ! Elevé dans la politique et la finance, j'ai su aiguiser mon esprit et le mettre au service de mes ambitions. Et celles-ci sont grandes !
Brillant mais fougueux, orgueilleux et parfois violent dans ses mots, je suis déprécié pour mes colères et mon caractère emporté, mais reconnu pour mes valeurs absolument républicaines et mon talent.
Peu diplomate, je suisplus habile au geste qu’à la parole.

Mes ambitions me portent loin, puisqu’à peine mes trente ans atteints, j'accède à un poste de conseiller auprès du ministre des Affaires Etrangères. Au sein de ce gouvernement que je juge bien trop monarchiste, je tente de saper l’autorité et à l’aide d’Arthur Garat, d’évincer les esprits trop froids.
Actuellement, mon but est d’atteindre les têtes proches de la présidence, voire Mac Mahon lui-même.




Hélène GARAT
J'ai rapidement vu en Hélène une proie facile à manipuler et n’ai pas hésité à la faire entrer dans mon camp.
Je vois en elle une main de charme mais terriblement efficace pour mes plans à venir, et aucun scrupule concernant la jeune femme ne me ralentira dans ses espérances.
Je sais qu’elle se méfie de moi, mais suis bien trop aveuglé par l’excitation des plans que je lui dévoile !
[by Willa Holland - Citoyenne de la République]
Valentine VUARIER
J'ai cru que la jeune fille tomberait aisément dans mon piège et espérais faire d’elle une âme innocente, une main non coupable. Malheureusement, Valentine s’est montrée plus futée et a rapidement compris quel personnage se cachait sous mes traits. Pis, je lui en ai trop dévoilé sur mes intentions et la jeune femme garde à présent une bombe dans sa main, prête à exploser. Ma prétention m'empêche de me rendre compte de cette réalité.
[by Kaya Scodelario - Cette Histoire est mon Eldorado]
Arthur GARAT
Nous nous entendons comme larrons en foire et il n’est pas étonnant de voir nos deux esprits aussi sombres se compléter !
L’un est l’esprit, l’autre le bras et nous ne penserons jamais tirer à soi la couverture de nos plans.
J'essaye pourtant de faire passer mes décisions sur celles d’Arthur ; si celui-ci s’en défend, je n’hésite pas à user de fermeté, ce qui pourrait compromettre notre si forte amitié. Je le tiens en estime, mais considère mon esprit supérieur au sien.
[by Ed Westwick - Citoyen de la République]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:28


Ambre Maubeuge
feat Danielle Panabaker
(c)Tro
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
19 ans
Mon lieu de naissance
Dunkerque
Mon statut dans cette mine d'or
Fille d’un mineur tué sous la terre, mais chut ! n’en parlez à quiconque !


HISTOIRE ET CARACTERE
Ambre Maubeuge est-elle seulement ma véritable identité ?
Suis-je réellement née à Dunkerque ?
Pour tout mon entourage et même les inconnus, je suis cette jeune fille du nord, venue à Paris pour y suivre ma mère, veuve d’un riche négociant.
Pour le monde extérieur, je suis orpheline depuis cette tragique chute de ma mère dans la Seine gelée, en hiver 1864.
Regardez-moi bien : vous ne verrez cependant qu’une innocente jeune fille, pétillante et gaie, survivant dans cette ville hostile aux crochets de sa vieille tante sénile.

Mais si l’on gratte la patine de ce tableau, l’on découvrirait un bien sombre portrait, brisant toute mon apparente innocence.
En réalité fille d’ouvrier, orpheline par un coup de grisou, je suis devenue une créature sombre, à l’âme plus noire que le charbon et décidée à rendre gorge aux riches, aux puissants qui obscurcissent leurs yeux et leurs oreilles à la misère ouvrière.

Un jeune âge mais une longue vie m'a accompagné à Paris et l’on pourrait s’étonner de ma noirceur à un âge si précoce. Ma mère a-t-elle réellement été victime d’un accident ? Nul ne le sait, mais quiconque me connaît réellement pourrait douter de cette hypothèse.

Tenace, sans peu de scrupules, m’inspirant des pires faits divers pour mener ma vie et ma barque, je me suis inventé une vie nouvelle, afin de tromper ce monde qui m’entoure et d’atteindre le coupable de ma propre misère : je sais qu’il se nomme Remus Desfonts.
Je base cette nouvelle vie sur le mensonge : je me dis fille de négociant pour mes amis, fille d’artiste pour les inconnus, fille de prince déchu pour les hommes faibles… je s’instruis et nul ne pourrait égaler ma soif de culture. Mais cela est nécessaire afin de duper en professionnelle.

Mais mon jeune âge me rend parfois immature et je risque bien souvent de mettre mon secret en danger, par pur goût du risque.




Elise GARAT
Cette amie connue à l’école est l’une de celles que je préfère.
Je me suis présentée à elle comme fille de Pierre Maubeuge, riche négociant décédé lorsque j'avais 3ans.
Malgré mes mensonges répétés et notre amitié, je n’ai aucun scrupule à tromper Elise, mais celle-ci perçoit quelques maladresses dans mon histoire et commence à avoir quelques doutes sur ma sincérité.
[by Dakota Fanning - Citoyenne de la République]
Amélie DESFONTS
Pour elle, je est une enfant abandonnée, trouvée par un orphelinat à Maubeuge, d’où mon nom.
J'ai réussi à faire inspirer de la pitié à la jeune femme qui m’a prise sous son aile et s’emploie à m'offrir ces sources de culture dont je rêve.
En manipulant ainsi Amélie, je cherche toujours à atteindre celui qui est certainement son père : Remus Desfonts. Mais je dois mener ma barque avec précaution!
[by Amy Adams - Citoyenne de la République]
Jules GARAT
Je tente de séduire amicalement le jeune homme. Mon but ? Découvrir ce mystère qu’il semble vouloir cacher à sa famille.
Le garçon est bien trop secret et je profite de cette amitié avec Elise afin de m’approcher de Jules.
[by Zac Efron - Citoyen de la République]


Dernière édition par Isabelle de Sérouville le Mer 6 Juil - 22:48, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:29


Alexandre BERNIER
feat Simon Baker
(c)Valingaï
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
36 ans
Mon lieu de naissance
Angers
Mon statut au cœur de cette république
Médecin


HISTOIRE ET CARACTERE
Fils de médecin, ma voie a très vite été tracée. Doux et franc, honnête et fidèle, j'ai suivi docilement les études qui me menaient à la profession, quoique peu brillamment. Pourtant passionné, la proximité des gens me plaît, et ce métier me convient plus que je ne l'avais imaginé.Doué et respectable, je me suis attiré la sympathie de la famille royale, qui m'a nommé médecin de la famille. Je côtoie ainsi les hautes sphères de cette société.

Père mais veuf, je vis alors une existence calme, jusqu'à ce qu'une rumeur de cabinet vienne à mes oreilles, concernant un passage vers un autre monde. Encore une affabulation!

Mes penchants politiques sont résolument républicains, et en tant que fils et petit-fils de républicains, je tiens à soutenir ces idées familiales.Mon passé a été marqué par les remous politiques, et je garde en mémoire la disparition tragique de mon grand-père, Bertrand Bernier, tué lors des révoltes royalistes dans l'Ouest, menée par la duchesse de Berry contre la monarchie de Juillet. Je garde une grande rancœur contre ces "ultra", et véhicule les mêmes idées que mon père.




Dorian KENSINGTON
Mon patient, qui depuis peu cependant est mystérieux, et refuse de m'expliquer l'annulation de plusieurs rendez-vous.
Très malade puisqu'il porte en lui l'hémophilie, je m'inquiète pour sa santé, et hésite à le suivre, afin de percer ce mystère qui l'entoure. S'il lui arrivait quelque chose non seulement ça serait dramatique pour sa famille et lui mais également pour sa carrière, il m'a été confié or s'il refuse d'être suivi ... Dois je informer ses parents ? Je ne sais pas, je vais encore tenter de le raisonner mais si cela ne fonctionne pas encore une fois, je devrais agir ! [by Nicolas Bemberg - Cette Histoire est mon Eldorado]
Amélie DESFONTS
Comment puis-je deviner la nature qui se cache sous cette personne frêle et enjouée, et que celle-ci est la descendante de l'assassin de mon aïeul? Médecin reconnu, j'ai parfois été au chevet des enfants présidentiels, et ai rencontré la jeune gouvernante qui m'a aussitôt séduite sans le vouloir. J'ai pu être amené à la revoir, et si jusqu'à présent je n'ai osé lui dévoiler mes sentiments, ce moment se fait de plus en plus proche.
Sous ses airs naïfs et généreux, je ne devine en rien le réel passé de cette femme. [by Amy Adams - Citoyen de la République]
Edmond de CASTRIES
Voilà plusieurs semaines que j'ai été appelé au chevet du frère de la première dame, pour déshydratation. J'ai d'abord pensé aux revers de l'été ou bien à quelque indigestion sans gravité. Mais hélas, son état semble bien plus sérieux malgré des phases où il se porte comme un charme. C'est lors de son dernier malaise que j'ai décelé dans ses yeux vitreux et sa langue réellement pâteuse, les signes d'un empoisonnement. Je ne suis sûr de rien bien entendu, mais je décidais de mener mon enquête.
[by Mathew MacFayden - Elite de la République]


Dernière édition par Isabelle de Sérouville le Jeu 4 Nov - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Sam 30 Oct - 20:29


Amélie DESFONTS
feat Amy Adams
(c)flame-eternel
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
36 ans
Mon lieu de naissance
Limoges, dans cette République, mais j'ai grandi dans le royaume de Philippe XV.
Mon statut dans cette République
Ancienne gouvernante des enfants présidentiels sous le nom de Charlotte Desfonts, ma soeur cadette.


HISTOIRE ET CARACTERE
Approchez-vous un peu plus…là…n’êtes-vous donc pas surpris par cette frappante ressemblance entre Charlotte Desfonts et moi?

Si bien sûr, il y en a une ! Et cela est fort logique, car nous sommes sœurs.
Ce qui nous a séparées, c’est la politique et l’Histoire.

A peine âgées de 6 et 5ans, nos parents ont découvert ce passage séparant deux mondes, deux Histoire que scindaient déjà cette famille.Couple déchiré, nos parents n’ont su faire fi de leurs idéaux et les volontés républicaines de notre mère n’a su atténuer les désirs monarchistes de notre père.


Deux mondes, deux Histoires, deux filles.Je quittais cette Histoire pour vivre dans un royaume avec notre mère, alors que Charlotte restait dans notre Histoire en République.

Séparée de cette sœur, je ne vois en cette monarchie qu'une entrave à mes libertés, et un mur qui m'empêche de rejoindre Charlotte. Dans le Royaume, je ne parviendrais pas à me construire une vie, celle dont je rêvais; lorsqu'à 25ans, Charlotte passe la brèche pour me retrouver, j'accepte ce pacte: nous échangerons nos places.

Je prendrs la place de Charlotte et grimpant les échelons dans cette République qui me plaît, je deviens gouvernante des enfants de Patrice de MacMahon: Eugène et Patrice.
Mais mon éducation refait surface et mes sentiments royalistes me reviennent, lorsque la politique devient trop obscure pour moi. Petit à petit, oubliant ce pourquoi je suis ici, je m'enferre dans des idées monarchistes, jusqu'à juger MacMahon de "trop modéré". Je deviens une de ces âmes décidées, laissant passer peu d'occasion.

Mordante, inventive, extravertie, je cache mes aspirations sous un masque épais de bonne citoyenne. On apprécie mes bons mots, on loue ma délicatesse et ma discrétion concernant des affaires importantes, mais je n'en reste pas moins attachées à mes idées. Mon passé me pousse encore dans ces idées: j'ai découvert récemment les agissements de mon grand-père, Géraud Desfonts, lors de la Contre-Révolution de 1830.




Alexandre BERNIER
Je devine aisément ses sentiments à mon encontre, mais n'ose le brusquer en lui avouant les miens. Il me plaît, et malgré ma spontanéité habituelle, je ne fais aucun pas afin de forcer les choses.
Républicain, j'essaye néanmoins de sonder la nature de cet homme, afin de ne pas dévier de la voie que je me trace.
Mais à vouloir lui plaire, je pourrais en perdre ma route: nos passés pourraient ressurgir.
[by Simon Baker - Citoyen de la République]
Ambre MAUBEUGE
Cette jeune fille a su me séduire par la pitié qu'elle m'a inspirée. Présentée à moi comme une orpheline trouvée à Maubeuge - d'où son nom - j'ai voulu l'aider, et son caractère enjoué et curieux m'a poussé à lui ouvrir les portes de ma bibliothèque.
Ses attitudes sont parfois étonnantes, et j'apprends chaque jour à la connaître.
[by Danielle Panabaker - Citoyen de la République]
Eugène de MAC MAHON
Il n'avait que 8 ans lorsqu'il m'a été confié, un enfant adorable plein de vie mais aussi fort sensible. Délaissé par sa mère à cause des réceptions interminables auxquelles elle se doit d'assister, et ce malgré l'amour qu'elle lui porte, je me suis très vite attachée à lui. Il m'appelle encore Lottie, petit démunitif pour Charlotte. Je crois en lui comme personne d'autre et n'aime pas les doutes qui l'assaillent lorsque je suis avec lui. Je suis heureuse qu'il ait obtenu cette mission auprès du Comte de Chambord. Connaissant en tout point mes convictions, il m'a invitée à l'accompagner. Une vraie aubaine !
[by James McAvoy - Elite de la République]


Dernière édition par Isabelle de Sérouville le Jeu 2 Déc - 19:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Dim 14 Nov - 18:14


Joaquim SUE
feat Andrew Garfield
(c)Lion&Lamb&SheCity
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
27 ans
Mon lieu de naissance
Annecy
Mon statut dans cette République
Ecrivain très curieux, peut-être même un peu trop !


HISTOIRE ET CARACTERE
J'ai un lourd héritage sur mes épaules, celui de dépasser ou égaler mon père le grand Eugène Sue. Tout comme mon collègue et ami, Alexandre Dumas fils, nous sommes écrasés par la renommée de nos pères respectifs. Certes, être le fils d'une célébrité peut lancer une carrière mais aussi la gêner, car bien souvent on peut entendre : " son père était bien mieux. " Aussi surprenant que cela paraisse, je n'ai pas lu un seul livre entier signé de la main de mon géniteur. Non pas que j'en éprouve de la jalousie, mais je voulais éviter de m'inspirer de ses œuvres, pour me donner un style unique. Parfois je me sens coupable de ressentir seulement ce poids que mon père l'a légué, mais je suis né posthume et je ne connaissais rien de lui. Pour moi il est plus un nom qu'un souvenir.

Un jour j'ai pris mon baluchon et j'ai décidé de parcourir la France à la chasse de faits divers. Quoi de mieux pour écrire des nouvelles qui seraient lues par la suite, par la jet set parisienne. Mais au bout de quelque temps, je rentrais au bercail avec un projet de feuilleton, comme les mystères de Paris de mon père, mais bien différent celui là. Mon géniteur tentait de rentrer dans la tête des pauvres, j'ai décidé de faire la même chose avec les riches. Car enfin, tout cet argent rend-il vraiment heureux ? Jusqu'où sont-ils prêts à aller ? Tous les ingrédients d'un roman à succès mais aussi d'une dénonciation en règle. Peut-être que je dois cette idée, à la vie mouvementée de mon grand prédécesseur, qui fut filleul d'Eugène de Beauharnais, ruiné et libertin. Je veux comprendre à quel point la richesse peut changer un homme et même le meilleur. Dure tâche pour un homme fidèle et sans le sou comme moi ? Peut-être mais qui ne tente rien n'a rien ! J'ai également un autre projet, une de mes connaissances m'a parlé d'étranges souterrains au dessous de l'Opéra Garnier, cela m'intrigue. Je veux en savoir plus et je mène donc mon enquête !




Céleste DEGAS
Un véritable paradis sur terre ou plutôt sur scène. J'ai été subjugué dès que je l'ai vue. Un cygne lui même n'a pas tant de grâce qu'elle. Elle fait la fierté de son père qui la peint d'un balcon, mais aussi unanimité chez les hommes. Je ne pensais certainement pas qu'elle poserait les yeux sur un admirateur de plus, c'est à dire moi. A présent, nous sommes fiancés, et filons le parfait amour mais justement l'amour me rendrait-il pas aveugle ?
[by Anne Hathaway - Citoyenne de la République]
Emilien de PRUNELÉ
" Bonsoir Monsieur ! Quel froid ce soir et ces dames qui nous font toujours attendre ! A propos qui attendez-vous ? " Ma femme et vous ? " " Ma fiancée ! " Une rencontre de hasard dans un lieu de rendez vous amoureux et voilà que nous échangeons quelques mots, alors que nous attendons chacun notre douce moitié. Nous sympathisions au fil des minutes et nous nous revoyons de temps en temps avec plaisir. Ce que nous ignorons c'est que notre douce moitié est la même.
[by Mathias Lauridsen - Élite Royale
Albert VALJENEUSE
Un ami, il est un peu mon mécène ayant des relations dans l'édition. Mes romans l'apaisent car ils disent une vérité qu'il voudrait bien parfois cracher au visage de certains, mais qu'il doit taire à cause de sa fonction. Il voudrait qu'il écrive un feuilleton où sans être cité, Mac Mahon soit reconnu par tous, un feuilleton où toute sa lacheté serait lue par les français. Je ne sais pas que lui répondre pour l'instant. Je ne voudrais pas me mettre à dos, le chef de l'Etat pour une vengeance personnelle. Je ne me doute absolument pas qu'Albert parfois me suit à distance. [by Milo Ventimiglia - Élite Républicaine
Alexandra D'ORSAY
Totalement admiratrice du talent de mon père, elle ne pouvait que tomber amoureuse du fils, et comme une évidence ce fut bien le cas, c'est elle même qui me l'avoua un soir. Un véritable coup de foudre ! Passionnée par mes premiers écrits, elle me rencontra plusieurs fois ET contre tout bon sens moral, elle me déclara sa flamme. Si je suis attaché à elle, comme à une amie, je reste profondément épris de Céleste. Notre relation semble en avoir pâti, je sens que je l'ai énormément blessée. Je m'en suis excusée, mais je ne pense pas que cela va suffire. [by Leighton Meester - Élite de la République]

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !


Dernière édition par Zita de Craon le Dim 23 Jan - 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Dim 14 Nov - 18:18


Céleste DEGAS
feat Anne Hathaway
(c)Live Journal
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
25 ans
Mon lieu de naissance
Paris
Mon statut dans cette République
Une étoile qui monte ...


HISTOIRE ET CARACTERE
Ne vous y trompez pas, pour mes représentations vous me verrez souvent sourire, je dirai même tout le temps. Mais je suis telle un clown dont le sourire est simplement dessiné. Le cœur n'y est vraiment pas ! Je suis guère heureuse malgré une renommée certaine. Je suis née bâtarde, si mon père est le grand Degas, il est aussi ce tyran violent qui n'a aucun égard pour ses modèles, dont ma mère qui s'est réfugiée dans l'alcoolisme. Je ne les vois que peu tous les deux. J'ai voulu faire ma vie sans être dans leur souvenir ou eux dans les miens, mais je dois bien avouer que parfois j'aurai eu besoin de me confier. En revanche, je ne vais pas vous dire que je suis une dépressive, une suicidaire et que je n'ai jamais eu de joies dans mon existence. ça serait vous mentir ! Oui j'ai des amis, oui je ne manque pas d'admirateurs, et oui j'ai un emploi qui me fait manger chaque jour. Il y a bien pire que moi !

Néanmoins aujourd'hui je me débats comme une pauvre mouche prise dans une toile d'araignée. Pourquoi ça ? Car je mène une double vie, dont la culpabilité ronge mon inconscient la nuit et mon conscient le jour. Une conscience, ce n'est pas ce qui manque chez moi ! Pourquoi a t-il fallu que j'aime deux hommes ? Que portée par la curiosité des souterrains de l'Opéra, j'en découvre un quelque temps plus tard et que passant par là je tombe au cœur de cet autre lieu, où l'autre se trouvait ? D'ailleurs même si je ne comprends pas quel est cet autre lieu, je ne me doute pas qu'il s'agit de cette histoire parallèle. Un jour j'ai commis une grave bourde, j'ai stupidement donné rendez vous aux deux au même endroit, il faut bien dire qu'à force, je ne sais plus ce que je raconte à l'un ou à l'autre. Et ils se sont rencontrés et s'apprécient ! C'est un véritable cauchemar vraiment. Je ne sais comment me sortir de cette mascarade que j'ai moi même forgé. Un mensonge en entraîne un autre dit-on. C'est bien vrai ... Me voilà presque bigame maintenant. Si vous saviez comme j'ai honte de moi, mais je veux les protéger, je veux me protéger, car oui je les aime tous les deux. Je ne veux pas les perdre ! Égoïste ? Peut-être ! De toute façon vous ne pourrez jamais me juger aussi mal que je ne le fais moi même ...




Joaquim SUE
Je fus pour lui, un véritable paradis sur terre ou plutôt sur scène. Il a été subjugué dès qu'il m'a vue. Lorsqu'il a posé les yeux sur moi, je n'ai pas pensé qu'il s'ajoutait un autre soupirant à ma collection, ni à un autre bouquet qui allait rejoindre la gigantesque composition florale de ma loge. Non je suis tombée sous le charme, car il n'était pas insistant, il était respectueux et de surcroît il a cette imagination débordante qui me fait bien souvent rêver. Après quelques rendez vous et quelques baisers, les fiançailles se sont imposées d'elles même, mais ces fiançailles là impliquent tant de choses, dont celle de me mettre hors la loi pour ma future bigamie. Alors soit je l'épouse, soit je rompt ... hélas il y a ce grand MAIS.
[by Andrew Garfield - Citoyen de la République]
Emilien de PRUNELÉ
Une curiosité toute féminine comme celle de l'épouse de Barbe Bleu, et me voilà enquêtant pour trouver des souterrains au dessous de l'Opéra. J'en ai bien trouvé un et au bout j'ai surtout trouvé celui qui bientôt devint ... mon époux. Pour lui, je suis Diane Degas. Si avec Joaquim, il s'agit d'une relation teinté de respect et de timidité, avec Emilien je goûte à la passion. Je suis en totale harmonie avec lui. Je ne saurai me séparer de lui tout comme je ne saurai dire lequel j'aime le plus. Je les aime différemment. Parfois Emilien m'interpelle de curiosité, en parlant de choses dont je n'ai jamais entendu parler. Comme de monuments ou de Rois. Je ne suis pas très cultivée je l'avoue, j'ai toujours préféré la danse à tout, mais tout de même ... De quoi me parle t-il donc ?
[by Mathias Lauridsen - Élite Royale
Alexandra d'ORSAY D'ORSAY
Mademoiselle, je sais que vous avez été humiliée que l'on me préfére à vous, moi une bâtarde et une pauvresse ! Je ne doute pas que votre colère retentira très bientôt à mes oreilles. Votre influence vous y aidera. Vous désirez ruiner ma carrière tôt ou tard, et vous avez déjà commencé par mon père. Vous refusez toutes ses œuvres d'art et malheureusement, votre famille étant son plus grand mécène, j'ai bien peur qu'il finisse à la rue sous peu. Voilà ce qu'il en coûte de se mettre en travers de votre route. Mais sachez , que je ne me laisserai pas faire. Votre réputation a plus à perdre que la mienne. Vous voulez la guerre, vous l'aurez donc et vous y laisserez quelques plumes, je vous le promets. [by Leighton Meester - Elite de la République]

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !


Dernière édition par Zita de Craon le Ven 28 Jan - 17:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Lun 15 Nov - 21:40


Victor VON DALHEM
feat Robert Downey Jr
(c)Tro
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
35 ans
Mon lieu de naissance
Maastricht
Mon statut dans cette République
Ambassadeur du royaume de Belgique en France et comte de Dalhem.


HISTOIRE ET CARACTERE
Quelle fut ma vie avant celle-ci ? Je ne vous répondrais qu’en quelques mots : celle d’un homme droit, juste et fiable, aux efforts auréolés de succès.
Adolescent, je fus, grâce à mon éducation stricte et rigoureuse, interprète auprès du gouvernement de Léopold II en Belgique ; je dois avouer que mes origines germano-belges ont grandement poussé cette future carrière d’ambassadeur que j’endossais peu après, au très jeune âge de 26ans. De secrétaire particulier, je grimpais rapidement les échelons, jusqu’à me distinguer brillamment dans de nombreuses affaires diplomatiques.
Aucune fausse note ne semble entacher ma vie publique…tant que mes affaires privées le restent, je serais aux yeux de tous, ce modèle de perfection, allant même jusqu’à obtenir du roi de Belgique certains traitements de faveur.
Mon caractère frivole, les idées libres de ma mère m’ont très vite poussé dans cette voie libérale, sans peu de limites que la bienséance. Les heures d’études terminées, je courrais salons et bals, m’enivrais d’alcool et de jeunes filles, côtoyais par mon nom les clubs les plus fermés de Paris et Bruxelles ; cette vie sans attache prit fin lors du brutal décès de ma sœur et de son mari, laissant orpheline ma jeune nièce Emilie, à peine âgée de quelques mois. Cruel destin pour cette enfant adoptée par ma sœur, qui me fut confiée avec de nombreux espoirs. Les années s’enchaînèrent entre travail et nourrices, me forçant à cette vie paternelle que j’avais jusque-là évitée.

Ma nièce Emilie en pension, je retrouvais cette ancienne vie, faite de plaisirs simples, de mondanités futiles et de relations illusoires. Je suis de ces hommes qui savent conserver chaque secret de boudoir, chaque mot glissés à mi-voix ; je suis pour ces nouveaux courtisans cette oreille muette, sûre et fiable. Revenu depuis peu dans cette France de mes études, sous cette nouvelle casquette d’ambassadeur de Belgique, je m’immisce ainsi dans chaque secret camouflé. Rien ne me pousserait à trahir ces confidences de femmes éplorés, de maris jaloux ou d’entrepreneurs inquiets.
Pour qui pourrais-je trahir ? Ma nièce, sans aucune hésitation.
De ses véritables parents, je n’en connais rien, mais les mots sont comme le vent : ils se glissent partout, même au travers des murs les plus épais !




Emilie Von Dalhem
Douce enfant que cette nièce d'adoption ! Intelligence brillante, caractère affirmé sous une couche de sensibilité exacerbée.
L’affection que je lui porte est sans égale et plus je vois grandir cette enfant, plus ma fierté se voit gonflée. Elle est tout ce que j’attendais d’elle et tout ce que j’ai souhaité d’elle ; peut-être en Emilie vois-je des jeunes années à présent évanouies. Je ne cesse de la pousser, tout en la protégeant de ses propres actions. Manipulateur ? Mes détracteurs vous le confirmeront, mais Emilie sait refuser si son esprit se trouve contrarié.
Elle est à mes yeux la seule pour qui un secret vaudrait être trahi…et il se trouve que récemment, un mot glissé sous cape n’a su m’échapper.
Enfant cachée, m’a-t-on dit ?
[by Léa Seydoux - citoyen de la République]
Alexandre de Guyenne
Etonnante rencontre que ce descendant d’une des plus anciennes familles française ! Il se dit cousin éloigné d’une ancienne comtesse de Guyenne et même si mes intérêts pour l’Histoire étaient poussés, je remonterais en effet à cette femme du XVIIème siècle.
De confidences en paroles aimables, de jeux partagés en soirées au club, je me suis pris d’intérêt pour ce jeune homme qui semble à mes yeux confis de mystère. Je sais qu’il apprécie ma discrétion et j’aime sentir cette confiance mutuelle. Néanmoins, mon goût des mystères à résoudre s’intensifie en sa présence : que cache cet homme ? Pourquoi me parle-t-il si souvent de Louis VII, ce roi mort depuis de nombreux siècles ? C’est ce terme de « chez moi », qu’il me glissa un soir d’ivresse, qui tinta à mes oreilles : lui tirer les vers du nez, mission d’apparence aisée, mais toutefois périlleuse !
[by Henry Cavill - Je dois résorber cette brèche!]

Joséphine de Luxembourg
Je le sens, cette femme est bien plus mystérieuse que son ami, le jeune Alexandre de Guyenne ! Ange tournoyant autours de lui tel un mauvais esprit, elle s’attaque depuis peu à ma jeune nièce et sans mes mises en garde, je suis certain qu’Emilie aurait succombé à la jeune femme.
Je ne sais ce qu’elle veut : quels sont ses désirs, ses attentes et ce qu’elle veut soutirer d’Emilie, mais mon instinct me rapproche des origines de ma nièce : cette intrigante possède des informations sur Emilie que nul d’entre nous ne connaît. Je dois posséder ce qu’elle sait !
[by Gemma Arterton - Je dois résorber cette brèche!]

***********************
La plus grande ambition n'en a pas la moindre apparence
lorsqu'elle se rencontre dans une impossibilité absolue
d'arriver où elle aspire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Lun 15 Nov - 22:17


Emilie VON DALHEM
feat Léa Seydoux
(c)Tro
J'attends qu'une bonne âme aie pitié de moi!

Mon âge
21 ans
Mon lieu de naissance
Inconnu
Mon statut dans cette République
Orpheline, adoptée par l'ambassadeur belge, je suis un de ces pions qu'on veut utiliser.


HISTOIRE ET CARACTERE
Regardez-moi…ne suis-je pas l’une des plus jolies et charmantes célibataires de Belgique ? Assurément, si, puisque tous les hommes n’attendent de moi qu’un sourire, qu’un clin d’œil pour m’offrir fleurs et bijoux. Mais ne croyez pas que je sois l’une de ces petites princesses riches, sans peu de scrupules et capricieuses : ça n’est là qu’une façade que je donne au monde, pour camoufler mon réel caractère.
En réalité douce et posée, parfois réservée lorsque je n’ai nul besoin de me cacher, un terrible cerveau tourne grâce à des rouages huilés avec soins, mais étouffé par cette innocence et cette candeur caractéristique.

Dans l’ombre d’un oncle bien trop protecteur, élevée par cet homme brillant, ce modèle m’a aidé, poussé à devenir la jeune femme accomplie et libre que je suis. Il a su me montrer que sous un masque de jeune princesse capricieuse et naïve, je pouvais agir selon ma conscience, protégée par une réputation sans faille. Féministe ? Suffragette ? Certainement, mais ces mots me sont pourtant encore inconnus !
Je suis actuellement cette voie empruntée par mon oncle lui-même, faite de plaisirs simples et sans tâches indélébiles. Après quelques années dans une pension de jeunes filles où je pu apprendre l’indéfectible lien de l’amitié, je profite de ces années libres et sans contraintes.
Grâce au comte de Dalhem, j'apprends à discerner le vrai du faux, mais tous les pièges ne sont pas encore évités.

Mon rêve secret ? Etre actrice, comédienne, femme de pouvoir dans un monde dirigé par ces hommes. Parfois, dans ces rêves secrets, j’imagine un autre monde, peut-être une autre époque, où malgré les règles établies, les femmes possédaient encore ce pouvoir indéfinissable sur la nature humaine.
D’où me viennent ces idées de liberté, ce caractère affirmé que je garde secret ? Certainement de mon oncle, mais également, j’en suis sûre, de ce sang qui coule dans mes veine. Je caresse l’idée de connaître un jour ce qui doit être mon véritable nom : je l’imagine célèbre, grandiose, peut-être est-ce un nom qui m’octroiera ce pouvoir convoité !

Patiente, j’attends l’heure décisive où je pourrais enfin dévoiler ma réelle personnalité.

Si mes investigations portaient leurs fruits, voici ce que je découvrirais : une autre Histoire, dans laquelle je serais née, d’un père ministre et d’une mère en fuite. J’apprendrais que mon père, Jacques de Guise, fut espionné, traqué pendant de nombreuses années, avant d'être poussé au suicide par l’un des plus lourds complots de notre siècle; que ma mère, Solange d’Alsace, fuit ses ennemis en pénétrant dans la nécropole Saint Rémi de Reims, poussé par son mari. Tous préférerons la séparation physique à la mort. Dans la cachette qu’elle trouva, elle s’enfonça, marchant le long de ce sombre couloir, portant dans ses bras sa petite-fille à peine âgée d’un mois.
La suite, vous la devinez : recueillie par Cathaline Von Dalhem, ma mère fut peu après emportée par le chagrin. Le destin frappa quelques semaines plus tard, lorsque la mort emporta mes nouveaux parents, me plaçant sous la protection de Victor Von Dalhem. Aujourd’hui, on pourrait dire que je ne peux trahir mes origines : je suis le portrait de mon père!




Victor Von Dalhem
Mon cher oncle ! Je ne peux aimer quelqu’un plus fortement que mon oncle Victor. Je sais qu’aucun lien de sang ne nous unit, mais je ne peux ignorer cette affection qui nous lie.
Il est pour moi ce mentor que j’écoute avidement, ce modèle que je suis parfois aveuglément. Jamais je n’ai eu à remettre en doute sa parole et au fond de moi, je suis intimement convaincue qu’il me sera d’un indéfectible soutient dans mes recherches sur mes origines.
[by Robert Downey Jr - citoyen de la République]
Alexandre de Guyenne
Dans mon innocente jeunesse, rien ne pouvait me souffler que ce jeune homme si aimable et plaisant chercherait à me nuire. Rencontré dans un restaurant par l’intermédiaire de mon oncle, je n’ai vu en lui que ce jeune noble, descendant d’une lointaine comtesse de Guyenne.
Malgré les méfiances de mon oncle vis-à-vis de lui, je ne peux m’empêcher de le suivre, de faire de lui cet ami en qui je peux placer ma confiance. Pourrais-je un jour ouvrir les yeux sur ses véritables desseins ? Malheureusement, les sentiments prennent le pas sur ma raison et je ne parviens pas à m’en défaire…cet Alexandre est bien trop attirant !
[by Henry Cavill - Je dois résorber cette brèche!]

Joséphine de Luxembourg
Si la jalousie avait un visage, ça serait celui de Joséphine de Luxembourg ; dans ma candeur naturelle, malgré ce masque de sûreté que je porte, je me suis laissé prendre dans les filets d’Alexandre, espérant peut-être que le jeune homme se détourne de cette femme au pouvoir de persuasion inquiétant. Elle n’est qu’ironie, fausseté et hypocrisie envers moi et je la sens presque prête à me pousser dans les bras d’autres hommes afin de me détourner d’Alexandre.
Je ne sais encore ce que veut cette femme, mais n’ose encore en parler à mon oncle : je crains qu’il ne veuille m’éloigner du jeune homme.
[by Gemma Arterton - Je dois résorber cette brèche!]

***********************
La plus grande ambition n'en a pas la moindre apparence
lorsqu'elle se rencontre dans une impossibilité absolue
d'arriver où elle aspire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle de Sérouville
Tyrannic Squaw
avatar

Messages : 192
Date d'inscription : 30/05/2010

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? quelle brèche?
Et le coeur?: Anciennement brisé par un traître, il bat aujourd'hui pour mon fiancé...mais chut, il ne doit pas le savoir!
Un secret?: J.F. cherche comploteurs pour écarter Alice de France. Ecrire sous ref. au journal.

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Jeu 9 Déc - 22:52


Clélie CORBIER-GASTINS
feat Troian Ballisario
(c)Tro
Une bonne âme m'a réservée!

Mon âge
20 ans
Mon lieu de naissance
Arras, le 14 février 1855
Mon statut dans cette République
Fille du chef de la Sûreté de Paris et enquêtrice dans l'âme!


HISTOIRE ET CARACTERE
Ne cherchez pas en moi une seule goutte de ce sang bleu, ni d’ancêtres glorieux dont les noms se sont illustrés au cours des siècles.
Je suis ce qu’on appelle une « sang rouge », issue de ce que vous autres nommez la roture.

Ni brillants maréchaux, ni courtisans zélé, mes ancêtres firent pourtant autant pour la France que les soldats du roi. Ils ont bâtis des villes, construit ces monuments à la gloire de toute nation, dirigé nos plus éminents cerveaux. Ils ont chauffé vos maisons, aidé les faibles et accueillis les plus démunis.
Mes ancêtres n’étaient pas de cette noblesse de cour qui se pavanait poudrée de blanc, bourdonnant autours d’un roi telle des mouches autours du miel. Ils étaient de cette noblesse de cœur, de cette province du Nord, cœur de l’industrie française.

Mon histoire peut vous sembler simple et sans pétillement, mais elle n’en perd pas moins ses lettres d’or.
Née à Arras dans une famille de notables et industriels provinciaux, ma vie a été bercée par ce rôle de protecteurs qu'avaient mes parents envers les villages avoisinants. Notre fortune n'est pas celle des grandes richesses de France, mais a toujours suffit à nous faire vivre correctement et tendre la main aux plus démunis.
Ce rôle que le roi possédait sur la France, ma famille l'avait sur ces quelques lieues qui entouraient notre maison.

Jeune policier de province, mon père a toujours tout donné dans son travail et a pu ainsi gravir les échelons au sein de la police. Inspecteur en chef d'une petite brigade, nous quittions Arras pour Paris en 1862, où mon père acquis de nouveaux galons et dora sa réputation.
Il fut très vite pour moi un modèle de droiture et d'honnêteté que je m'efforce de suivre chaque jour.
Jeune fille calme en apparence, quoique curieuse, je suis dotés de nombreux scrupules pouvant freiner mes propres ambitions.

Très attachée à l'honneur, je cherche toujours à m'élever afin de faire mentir les langues lâchant ces mots "d'opportuniste" ou "d'arriviste". Depuis la nomination de mon père à la tête de la police, en 1872, ces rancoeurs s'exacerbent: les monarchistes crachent sur ce titre de baron de Gastins obtenu par Louis-Philippe 1er; à leurs yeux ma famille ne possède aucune noblesse, pas même celle du coeur! Quant à cette bourgeoisie, elle nous observe tels des traîtres, des parvenus profitant de leur baronnie pour fricoter avec la monarchie.
Seuls au centre de ces vipères, nous ne trouvons appui qu'en la personne du président de la République. Mais encore, on souffle dans Paris que le président n'a offert cette place à la Sûreté qu'en remerciement du geste salvateur que j'eu envers son fils.

Prise au coeur de ces tourmentes, je cherche sans cesse à garder la tête haute; Je ne sais pas encore repousser mes limites, mais ce désir d'atteindre le sommet de la gloire grâce à mon habileté est fort; peut-être un jour briserais-je ces barrières de moralité et oserais-je trahir mes principes?




Patrice de Mac-Mahon
1871. Prisonnier des communards qui ne pouvait se décider à vous tuer ou vous libérer, j'ai pris sur moi la décision de vous permettre de vous enfuir. Seuls dans cette pièce, j'ai détaché vos liens et vous ai indiqué les chemins détournés. Quelques minutes plus tard, ce fut à votre tour de me sauver des griffes des gardes républicains.
Depuis ce jour, cette indéfectible confiance nous lie: vous, fils d'aristocrate et de président, et moi, fille de policier.
Demandez-moi ce que vous souhaitez, je mettrais tout en oeuvre pour vous y aider!
[by Matthew Bomer - Elysée de la Nation]
Alexandra d'Orsay
[à venir]
[by Leighton Meester - Elysée de la Nation]
Ambroisine Chastaing
Mauvais endroit au mauvais moment. Vous m'avez vu, alors que cachée derrière ce pilier, dans cette chambre obscure dans laquelle je me suis cachée pour éviter quelques gardes, j'observais cet étrange manège: j'avais réellement devant les yeux une séance de ce spiritisme tant combattu par mon père quelques mois auparavant.
Si je n'ai pu voir votre visage, vous m'avez formellement reconnue: je suis l'amie de votre amant si méfiant. Mais il semblerait que vous me craigniez: pensez-vous que je vous ai reconnue? Cela paraît certain, tant vos manières sont avec moi prévenantes et pleines de bonté.
Auriez-vous à craindre quelques fuites de ma part, si d'aventure je devinai votre identité?
[by Katie McGrath - Elysée de la Nation]
Étienne BERNHEIM
Pour pouvoir pourchasser des criminels, il faut parfois en connaître la psychologie. A ses heures perdues, le grand psychothérapeute aide donc la police et plus particulièrement moi d'ailleurs, sur quelques cas de criminalité. Cette méthode a plusieurs fois portées ces fruits, analyser une psychologie et vous obtiendrez des habitudes, des passions qui vous donneront le bon tuyau pour déloger un suspect de sa tanière. Nous voilà en étroite et très bonne relation en espérant que cela continuera encore longtemps. [by Colin Firth - Citoyen de la République]

***********************
La plus grande ambition n'en a pas la moindre apparence
lorsqu'elle se rencontre dans une impossibilité absolue
d'arriver où elle aspire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Ven 28 Jan - 17:33


Etienne BERNHEIM
feat Colin Firth
(c)lj & Tumblr
J'attends qu'une bonne âme ait pitié de moi !

Mon âge
34 ans
Mon lieu de naissance
Mulhouse
Mon statut dans cette République
Psychothérapeute célèbre et sous directeur de l'École (de psychologie) de Nancy.


HISTOIRE ET CARACTERE
En cours de construction




Éloïse Pisdoé d'Héritôt
Sa famille fort riche, m'a contacté un matin, afin que je sois à sa disposition en tant que psychothérapeute. J'ai accepté en premier lieu pour l'argent, qui ne sera pas à dédaigner pour réaliser mon rêve, mais depuis ... la donne a changé. Contrairement à Lorenzo qui ne me supporte pas, j'apporte à la demoiselle apaisement et réconfort. Je tente autant que je le peux de rayer de son esprit Isabelle, désirant que qu'elle fasse son deuil et qu'elle accepte sa mort. Parfois il me semble y parvenir mais ce ne sont que des illusions. Ce qui n'est pas une chimère en tout cas, c'est les sentiments que je commence à éprouver pour cette jeune femme. Contre ça aussi je lutte, une relation patient - docteur est impossible à concevoir.
[by Michelle Trachtenberg - Citoyenne de la République]
Lorenzo di BORROMEO
J'ai été désigné par les Mac Mahon comme son psychothérapeute, afin de l'aider dans son deuil et suite à l'horreur qu'il a pu vivre. Cependant, il se montre plus que récalcitrant à mon égard, il n'a pas besoin, dit-il, ni de moi ni de ma science. En outre, il m'en veut terriblement de vouloir anéantir dans l'esprit d'Éloïse, la seule part qui lui reste d'Isabelle. Mais mon métier n'est pas de flatter son égoïsme que je trouve malsain, mais de soigner, je ne vais donc pas me plier à ses volontés. Il ne me parle que très peu si ce n'est pour se disputer. Je laisse crier autant qu'il le souhaite et reste prodigieusement calme avec lui. Ce qui a l'air de l'énerver davantage.
[by Ian Somehalder - Cette Histoire est un enfer]
Clélie Corbier-Gastins
Pour pouvoir pourchasser des criminels, il faut parfois en connaître la psychologie. A mes heures perdues, j'aide donc la police et plus particulièrement la fille du chef de la Sûreté sur quelques cas de criminalité. Cette méthode a plusieurs fois portées ces fruits, analyser une psychologie et vous obtiendrez des habitudes, des passions qui vous donneront le bon tuyau pour déloger un suspect de sa tanière. Nous voilà en étroite et très bonne relation en espérant que cela continuera encore longtemps.
[by Troian Bellisario - Citoyenne de la République]

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !


Dernière édition par Zita de Craon le Lun 7 Fév - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   Ven 28 Jan - 17:33


Éloïse Pisdoé d'Héritôt
feat Michelle Trachtenberg
(c)eating.queen
J'attends qu'une bonne âme ait pitié de moi !



Mon âge
25 ans
Mon lieu de naissance
Nice
Mon statut dans cette République
Refugiée politique malheureusement schizophrène, après un important traumatisme.



HISTOIRE ET CARACTERE


Tout l'or qui vient de vos porte monnaie est un jour passé par les mains de mon père. Notre famille compte en effet depuis 1200, de très riches banquiers qui ont tenu durant plus de deux siècles, les cordons de la bourse royale. Si l'un de mes ancêtres a trempé dans la conspiration d'Etienne Marcel, contre Charles V, et si ma lignée fut après ça exilée et leurs biens confisqués, ils ne sont pas sentis abattus pour autant. Depuis, Louis XV a pardonné et nos finances se sont nettement améliorées, nous avons aujourd'hui pu retrouver le capital que nous possédions au zénith de notre gloire.

Cela dit, l'argent ne fait pas le bonheur, si j'ai pu me faire énormément d'amis à la Sorbonne où j'ai étudié, il ne s'agissait que de personnes intéressées. La seule qui fut vraiment sincère reste Isabelle de Modane, une ancienne camarade de jeux avec qui je me passionnais pour l'art de la dentelle. Elle est devenue ma soeur de coeur, au fil des années. Nous nous aimions d'ailleurs au point de ne jamais nous séparer, aussi lorsqu'elle partit pour l'Italie, elle exigea que je vienne avec elle. Là bas, ce fut à la fois le Paradis et l'Enfer. Isabelle y trouva l'amour et se maria avec Lorenzo di Borromeo. Si on se doutait bien du mécontement de la famille, nous étions cependant loin de la vérité. Ruses et coups bas se succédèrent jusqu'à en arriver au drame. On nous accusa de sorcellerie pour avoir pratiqué quelques tours de magie aux enfants de domestique, afin de les amuser. La loi de Rome n'arrive guère jusqu'à l'île, donc la loi est celle du maître et nous montâmes bientôt sur le bûcher. Recouverte du sac des condamnés, je fus sauvée in extremis par le geste de Lorenzo qui hélas condamnait Isabelle. Nous nous échappâmes quelques jours plus tard, et gagnâmes la France. Je suis depuis cet épisode traumatisant, schizophrène, Isabelle (entre autre) hantant mon esprit. Totalement désaxée, je ne sais plus parfois, du tout qui je suis, ni quand une autre personnalité va prendre possession de moi.




Rachel Vacquerie HUGO
Une colombe blessée qui tombe presque à mes pieds et à qui j'apportais les plus grands soins pour sa guérison, est le commencement d'une correspondance bien peu banale. A sa patte, un petit papier signé d'une certaine Rachel demandant de l'aide. Au fil des messages et des allers retours de l'animal, j'appris que cette fille venait d'un autre monde et elle m'indiqua l'endroit. Ce fut à ce moment là qu'Isabelle prit le dessus et que je signais qu'avec son nom. Ayant fait le tour du monde, elle m'avait déjà parlé d'un pareil phénomène. J'ai promis à Rachel d'aller à sa rencontre, pour lui prouver qu'elle ne doit pas avoir peur de la brèche. Bientôt je lui ferai découvrir la France de Mac Mahon. Oui Isabelle lui a promis.
[by Amanda Seyfried - Cette Histoire est mon Eldorado]
Lorenzo di BORROMEO
Il m'a sauvé la vie et je lui dois tout. Pourtant je n'ignore pas ses regards parfois remplis de reproches. Je sais qu'il m'en veut d'avoir survécu, et qu'il s'en veut de m'avoir désigné MOI et non pas Isabelle, mais il ne pouvait savoir qui se cachait sous le sac. C'est un tragique hasard. Mais il m'apprécie énormément, tout comme moi. Alors dès qu'Isabelle prend le dessus dans mon esprit, je sens la petite part de moi même se réjouir de lui apporter ce petit baume au cœur. Je lutte néanmoins contre ça, car je ne veux pas sombrer dans la folie pure, mais Isabelle et moi fûmes amies si fusionnelles, que franchement je doute que cela réussisse un jour.
[by Ian Somehalder - Cette autre Histoire est un Enfer]
Étienne BERNHEIM
Il est le psychothérapeute que ma famille paie au prix fort pour qu'il soit à ma disposition. Contrairement à Lorenzo qui ne le supporte pas, cet homme m'apporte de l'apaisement et du réconfort. Je languis réellement chaque séance. Il tente autant qu'il le peut de rayer de mon esprit Isabelle, désirant que je fasse mon deuil et que j'accepte sa mort. Parfois il me semble y parvenir mais ce ne sont que des illusions. Ce qui n'est pas une chimère en tout cas, c'est les sentiments que je commence à éprouver pour cet homme. Contre ça aussi je lutte, une relation patient - docteur est impossible à concevoir.
[by Colin Firth- Citoyen de la République]

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je suis souverain de ma citoyenneté [14/15]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Noob, je suis un noooob!
» ATTENTION K-PLIM JE SUIS CONTRE TOUT RECYCLAGE DE RENE CIVIL...JWET SE JWET ...
» Je suis folle. Et toi?
» Je suis démocrate !
» Lindsay River ♥« Je suis l'unique créatrice de mes Désirs »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .::AVANT DE PENETRER AU COEUR DU LABYRINTHE::. :: 
Diviser pour mieux régner
 :: Pour trouver chaussure à mon pied.
-
Sauter vers: