AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Philippa de Monceau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Philippa de Monceau

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? Quelle brèche?
Et le coeur?: Le monde réserve des surprises, mais j'avoue être troublée par ce que je ressens
Un secret?: Le couvent n'a pas que des mauvais côtés

MessageSujet: Philippa de Monceau   Ven 19 Nov - 14:26





Philippa de Monceau


par __[Zooey Deschannel]__




Mon identité complète: Philippa, Adélaïde Alexandrine de Monceau et de Viana do Castelo
Je suis née le: 19 novembre 1849
Je suis: Comtesse de Monceau, Viscondessa de Viana do Castelo, mais surtout une fidèle du roi Philippe XV

Titre ou profession
Fille de l’Armateur Royal Emilien de Monceau et actionnaire principal de la Compagnie Royale de Vinci et de Anna de Viana do Castelo, suivante d'Angélique de Sérouville

Je viens:
♦de cette brèche où ton Louis XIV m'est totalement étranger !




Cette brèche:
♦Je n'en sais encore rien

Quelles en sont mes intentions:
Le monde est tel que je l’imagine et je n’entends pas grand-chose encore à cette brèche. Je viens à peine d’apprendre son existence que vais déjà devoir en initier ma prisonnière à mon univers. Je souhaite avant tout faire un joli mariage, complaire à mes parents et à mon futur époux et enfin faire en sorte que la vie me soit agréable.

Mon père m’a récemment offert le rôle d’agréable geôlière auprès d’une jeune femme dont il est d’importance capitale qu’elle reste captive. Je prends ce rôle très à cœur et il est pour moi crucial de ne pas décevoir mon père qui met tant d’espoir en ma personne. Il va me falloir mieux découvrir cette charmante personne afin de mieux comprendre son mode de fonctionnement et ainsi qu’elle me soit plus prévisible si elle décidait de me fausser compagnie.



Dernière édition par Philippa de Monceau le Mer 24 Nov - 13:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippa de Monceau

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? Quelle brèche?
Et le coeur?: Le monde réserve des surprises, mais j'avoue être troublée par ce que je ressens
Un secret?: Le couvent n'a pas que des mauvais côtés

MessageSujet: Re: Philippa de Monceau   Ven 19 Nov - 14:27

{En construction}


Prénom et/ou pseudo:Lossiel
Age:34
Comment avez-vous connu le forum?VIP
Pourquoi ce personnage?Parce qu’il me correspond bien
Fréquence de connexion:Presque tous les jours
Code du règlement:okay par Zabie
Question? suggestion? petit mot?J’espère qu’on va bien s’amuser.




Fleur des champs, fleur de mer


La rosée matinale luisait encore sous les feux des derniers rayons de novembre lorsque les premiers cris furent poussés à la fois forts et tendres. Epuisée par un labeur qui dura de trop longues heures, la jeune mère confia quelques instants l’enfant au sourire paternel et apaisant.

Lentement la marée remontait.

Joyeuse aux billes envoutantes de saphir dont l’attraction était irraisonnée, les regards cascadaient ensuite sur une rivière d’ébène délicatement ondulée. L’apparence de cette jeunesse apportait espoirs à cette famille unie et aux prétendants d’un soir.

Les vagues refluaient inlassablement.

Elégamment entourée, tels des papillons amis, elles aimaient courir les herbes folles et cueillir au gré de leurs pas aux accents océaniques les milles couleurs de nos prairies. Puis lorsque la douceur revenait, leurs corps s’ébrouaient dans cette étendue bleu nuit.

L’étendue de nouveau avançait.

La fleur à présent éclose se devait d’appréhender l’astre solaire et fut envoyée au cloître pousser. Prières et espoirs étaient désormais son quotidien d’exil, mais c’était avec tempérament qu’elle réussit à faire valoir au-delà des pétales la beauté du pistil.

La ligne d’eau était au firmament.

Rigidité était maître mot et labeur son digne successeur. Les saphirs étaient trop souvent humides et ce fut la compassion d’un ange qui permit à l’âme d’être toujours limpide. A la sauvette échangés, à l’ombre des orangers, les baisers salvateurs adoucissait les cœurs.

Le ressac frappait la côte violentée.

La sœur aînée à qui tout était destiné ruina les desseins d’une famille bien ordonnée. Elle disparu sans trop de traces laissées et fit de la cadette la nouvelle admirée. Loin du couvent elle devait parfaire une éducation qui se voulait réellement exemplaire.

Recul d’une mer démontée.

Loin de sa côte arriva la jeune fille, dans une ville nouvelle où le féminin brille. Accompagnée de ses parents, sa famille, une nouvelle tâche l’attendait sans qu’elle scille. Il lui tenait à cœur de faire plaisir à son père au détriment de sa malheureuse sœur.


La tempête allait fendre l’air.

A présent nouvelle geôlière d’une jeune fille à l’attitude princière, elle se devait de la maintenir prisonnière mais risquait dans un piège de tomber entière. Car la douce qu’elle détenait sur ordre de son père avait de grands atouts pour vraiment lui plaire.

Ces quelques vers sont issus de la mer.


Dernière édition par Philippa de Monceau le Mer 24 Nov - 17:21, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philippa de Monceau

avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Une brèche? Quelle brèche?
Et le coeur?: Le monde réserve des surprises, mais j'avoue être troublée par ce que je ressens
Un secret?: Le couvent n'a pas que des mauvais côtés

MessageSujet: Re: Philippa de Monceau   Ven 19 Nov - 14:27

Telle fut racontée l’histoire de Philippa par des poètes de Saint Malo jusque Etretat.
Mais pour plus de clarté voici en prose ce qui était énoncé.


Philippa est née par un doux mois de novembre 1849. Son père Emilien de Monceau est le grand Armateur du roi et l’actionnaire majoritaire de la société Vinci. Sa mère Anna de Viana do Castelo, la dirigeante de la Région portugaise du même nom était une suivante de la reine Inès du Portugal et à présent celle d’Angélique de Sérouville. Elle a une sœur aînée aussi, Mathilda de Monceau.

Philippa est une très jolie brune aux cheveux longs ondulés et aux yeux d’un bleu clair très intense. Sa beauté naturelle compense énormément un charme présent mais parfois maladroit. C’est une jeune fille studieuse pour qui les valeurs sont importantes surtout celles de la famille. Elle est obéissante même si la tâche qui lui est demandée peut lui déplaire. Elle évitera au maximum de montrer des signes de contestation.
Sa gentillesse n’est pas un mythe et cela servi sa réputation de jeune Comtesse au grand cœur qui se profila pour les malouins et aux alentours.
Elle est d’assez petite taille mais ne passe pas inaperçue pour autant bien que l’on trouve aisément qu’elle soit une femme fragile.
Ses colères sont rares mais si elles éclatent elles sont comme la tempête qui se déchaîne et où la prière reste le seul espoir pour ne pas chavirer.

Sa sœur aînée se devait d’être l’héritière du nom des de Monceau et donc de l’immense fortune bâtie par cette famille. Mais le destin en décida autrement.
Dès l’âge de 10 ans, Philippa fut envoyée au couvent vu qu’elle n’était que la cadette. Et c’est dans cet environnement austère qu’elle avait appris nombre de préceptes liés au respect, à l’indulgence, à la compassion et à l’amour de son prochain. L’éducation dispensée était stricte voir même sévère et de nombreuses heures elle a dû faire pénitence à genoux habillée d’une simple chemise de nuit alors que l’eau ruisselait le long des murs pendant que la tempête s’abattait au dehors. Par chance la maladie ne la frappa pas.
Elle réussit à tenir en partie grâce à une autre demoiselle qui comme elle endurait les mauvais traitements de l’établissement, traitements dont il ne fallait bien entendu jamais parler, et encore moins s’en plaindre. Pour la première fois, face à tant de douceur, Philippa ressentit une étrange émotion et à sa surprise se fut pour cette demoiselle.
Elles échangèrent quelques baisers en toute discrétion mais leur intime relation ne dépassa jamais ce stade car un évènement intervint qui brusqua le départ de Philippa du couvent.

En effet sa sœur aînée qui se devait de faire un beau mariage de raison, préféra convoler en d’autres noces sans en référer à qui que ce soit. Le courroux paternel fut si intense qu’il refusa que sa fille soit encore considérée comme telle. C’est ainsi qu’il demanda à Philippa de le rejoindre pour pouvoir continuer ses plans.
Philippa était alors fiancée à Olivier de Sérouville qu’elle ne connaissait pas vraiment et pour lequel elle n’éprouvait rien. Mais c’était la volonté de son père et elle se devait de s’y plier. Après tout une femme de sa condition était mariée par intérêt, rarement par amour et hors de question pour elle de faire comme sa sœur et de planter ainsi un poignard dans le cœur de son père.
Elle accepta tout ce que son père édicta pour elle et s’y plia.

Récemment son père lui demanda d’être sur Paris dans leur hôtel particulier afin de garder en otage quelques temps une jeune fille pour des raisons politiques dont elle ignorait tout. Elle s’acquitta dès lors de cette tâche et fut ravie d’y voir une jeune femme très jolie et qui ne manquait pas d’intérêt. Le regard qu’elle avait déjà pu porter sur une jeune fille se renouvela bien vite devant tant de beauté et de grâce. Sans en prendre conscience pleinement, elle aimait passer du temps avec cette Zita de Craon.

Il est tant pour Philippa de mieux appréhender à présent le monde qui l’entour ainsi que sa politique pour au mieux servir les intérêts de son père et aussi pour ne pas être dépassée par les évènements.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zita de Craon
Grande Manitou
avatar

Messages : 247
Date d'inscription : 06/11/2009

Jardin Secret
Et cette brèche?: Je la nie mais si elle existe, ce n'est certainement pas mon Histoire qui en pâtira ...
Et le coeur?: Pour l'instant il ne bat que de peur !
Un secret?: Je suis parait-il le portrait craché d'une Reine Médiévale !

MessageSujet: Re: Philippa de Monceau   Mer 24 Nov - 17:51

Bonjour, bonjour ma geôlière ! Mad

Bon ... si vous aimez bien ma compagnie, sachez que je me passe de la vôtre * dixit Zita *

En mode Lisa qui pousse Zita : J'aime beaucoup le poème !

Tu étais déjà dans ton groupe donc la validation n'est qu'une simple formalité (ralala cet accès VIP ! Razz )

Mais je te valide tout de même ^^

Je te laisse prendre le chemin des rangs personnalisés et des demandes de liens,pour les logements tu as déjà un hôtel particulier mais si tu veux une résidence à Saint Malo demande donc ^^

Tout se trouve Ici

***********************
Sur les champs sur l'horizon
Sur les ailes des oiseaux
Et sur le moulin des ombres
J'écris ton nom !

LIBERTÉ !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etsi.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippa de Monceau   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippa de Monceau
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DOBREV ϟ Philippa Mayweather
» Lorenzaccio & Philippa ❈ Fratelli d'Italia
» Philippa L. Mayweather ENDED
» Bouge de là tu me gêne ! {Philippa & Bae} (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .::AVANT DE PENETRER AU COEUR DU LABYRINTHE::. :: 
Faisons connaissance
 :: Présentations validées
-
Sauter vers: